Décès de Jean Louis Maubant

Jean-Louis Maubant est décédé ce dimanche 5 septembre 2010. A Lyon il avait été le fondateur et le directeur de l’institut d’art contemporain de Villeurbanne de 1978 à 2006. Retour sur une figure incontournable de la création contemporaine.

Figure aux multiples facettes, à la fois journaliste et critique d’art, il s’est imposé comme une figure de l’art contemporain à la fin des années 70 avec la création du « nouveau musée ». Pour son projet, il jeta son dévolu sur une ancienne école désaffectée qui allait devenir un lieu phare dans la diffusion des artistes contemporains. Le choix d’une école n’est sans doute pas innocent dans son engagement pour instaurer un dialogue entre les artistes et la société.

« Le nouveau musée et les années 80″

Dans les années 80, sous l’impulsion du ministre de la culture Jack Lang, une politique de décentralisation va favoriser l’éclosion de nouvelles strucutres devant accueillir les plasticiens. A Lyon le « nouveau musée » de Jean Louis Maubant fait figure de précursseur et devient naturellement un centre d’art important. En 1982 il reçoit d’ailleurs le prix du mécénat pour son action.

« La naissance de l’institut »

En 1998 est crée l’actuel institut d’art contemporain de Villeurbanne qui regroupe le nouveau musée/centre d’art et le fonds régional d’art contemporain Rhône Alpes. En 2006 c’est Nathalie Ergino qui lui succède à la tête de l’institution.

En trente ans d’activité plus de 140 artistes ont pu s’exprimer dans l’enceinte de l’ancienne école. Daniel Buren, Barbara Kruger, On Kawara, Jeff Wall, tous ont vu leur oeuvres exposées et défendues par Jean Louis Maubant. En 2008 l’exposition « Ambition d’art » nous avait proposé une vaste revue collective des artistes les plus emblématiques de l’insitut.

Si aujourd’hui Villeurbanne bénéficie d’un lieu ouvert sur la création contemporaine, à la fois ambitieux et accessible, elle le doit en grande partie à Jean-Louis Maubant, à son regard et à sa passion pour l’art.

Mots-clefs :,

Une réaction sur “Décès de Jean Louis Maubant”

  1. René Blouin dit :

    À partir de 1984, je suis venu très souvent à Villeurbanne voir les expos minutieuses et spectaculaires conçues et montées par Jean-Louis Maubant. C’est chez-lui que j’ai pu comprendre le travail des artistes de l’Arte Povera que l’on ne voyait pas souvent en Amérique, puis tant d’autres. Jean-Louis a largement contribué à redéfinir la muséologie contemporaine. Nous lui devons beaucoup.

Réagissez