Une réforme de Drouot?

En marge de la remise des diplômes des commissaires priseurs, le ministre de la culture Frédéric Mitterand a évoqué une réforme de l’hotel Drouot. – Par JCA

C’est le figaro.fr qui relaie l’information en citant des propos de Frédéric Miterrand. La réforme de la profession est depuis longtemps dans les tuyaux. Depuis la loi de 2001 qui était censée ouvrir la profession concernant les ventes volontaires peu de choses ont été entreprises.

La profession souffre encore de conditions d’accès qui ne répondent pas aux critères de libre circulation édités par la communauté européenne. Pour y remédier, un nouveau projet de loi vient d’être proposé au sénat, et devrait passer de l’assemblée nationale d’ici la fin de l’année.

Il y a quelques mois « l’affaire Drouot » est venue jeter un froid au sein de la profession et des acteurs du marché de l’art. C’est dans ce contexte difficile, que le ministre déclare vouloir  faire évoluer la structure de l’Hôtel Drouot pour en faire « opérateur capable de rivaliser avec les principaux acteurs du marché de l’art« .

Rappelons que l‘Hôtel Drouot est une structure à part entière qui regroupe 73 maisons de ventes actionnaires, qui se partagent l’hotel pour effectuer leurs ventes. L’idée préconisée par le gouvernement, serait de favoriser l’ouverture du capital aux personnes morales. Jusqu’ici, seuls les commissaires priseurs sont présents au capital de la Holding Drouot. Cette ouverture permettrait d’accueillir de nouveaux investisseurs ainsi que d’ouvrir le lieu sur l’extérieur et ainsi éviter une opacité source d’impunité.

Mots-clefs :,

Réagissez