Le goût des autres

Alors que la saison d’automne des ventes aux enchères débute à New York, il est intéressant de noter que le goût des collectionneurs s’internationalise, voire s’uniformise.

Aujourd’hui si on est millardiaire on se doit de posséder quelques oeuvres d’art pour habiller les murs de sa modeste demeure. Pour pouvoir ensuite briller auprès de ses amis milliardaires, tout en réalisant un bonne opération financière, il faut bien choisir les oeuvres et les artistes, et on se rend vite compte que le choix est restreint.

Pas de réelle surprise dans les déclarations de Connor Jordan, responsable du département impressionniste chez Christie’s, qui place Picasso, Monet et Renoir comme les investissements les plus prisés. Ces stars du marché de l’art ont été intronisées par le goût occidental et par l’histoire du goût européen.

Pourtant aujourd’hui les acheteurs viennent du monde entier et plus particulièrement d’Asie et de Russie. Alors pourquoi diable, veulent ils tous les mêmes oeuvres. Y aurait il une internationale de l’esthétique? 

« Les styles de vie se rapprochent, ils achètent des bateaux, boivent des Bordeaux français », explique David Norman, directeur du département impressionniste chez Sotheby’s. Aujourd’hui nous désirons les mêmes produits de Tokyo à New York en passant par Besançon. Le phénomène IPad s’appliquerait-il aussi au marché de l’art?

En fait après avoir débuté leurs collection avec des artistes locaux, ces nouveaux milliardaires souhaitent diversifer leur patrimoine, d’où un intérêt croissant pour les classiques du vieux continent.

David Norman de poursuivre « Pour la première fois nous venons d’apporter à Pékin une vingtaine de tableaux, cinq Picasso représentatifs de ses diverses périodes, quatre Chagall, quelques Monet, quelques Degas, pour les présenter aux collectionneurs mais aussi au public, pour qu’il fasse connaissance »

Quant à Connor Jordan de Chiristie’s il conclue « ils aiment Monet, Picasso, Renoir, mais Egon Schiele leur a aussi beaucoup plu ». Sur le ton de l’annonce d’une collection automne été de prêt à porter.

Mais si Schiele leur a beaucoup plu…

Source: AFP

Mots-clefs :

Réagissez