Tag et Graffiti pour les P’tits

Pendant plusieurs mois, à l’angle de la rue de Wagram et de rue de Prony, 80 oeuvres Graffitis se sont exposées en plein air. Pas question ici de street art sauvage, puisqu’il s’agissait d’un véritable musée à ciel ouvert, dont les oeuvres seront vendues le 17 novembre chez Artcurial.

Les bénéfices de la vente iront à l’association Paris tout p’tits, qui distribue des produits alimentaires pour les enfants de familles démunies.

C’est Laurent Dumas, président d’Emerige, qui a décidé réaliser un geste fort au cours des travaux de restructuration de l’immeuble, en offrant les 2000 m2 de bâche aux artistes. Un geste d’autant plus audacieux, que la surface est consacrée aux oeuvres de « Tag et graffitis ». C’est fort de ses expositions « Tag » au Grand palais et « Lettres de noblesse », qu’Alain Dominique Gallizia a été chargé de mettre en place l’opération.

Le musée éphémère mis en vente mercredi

Ce mercredi, Artcurial procèdera donc à la vente de près de 80 oeuvres sous le marteau de Me Tajan, assisté de Me Arnaud Oliveux un des spécialiste art contemporain de la maison parisienne.

La plupart des artistes sont français, mais on note aussi  la présence d’artistes américains comme Revok ou Quik et sa savoureuse Wonderwoman.

Wonder woman, peinture aérosol sur toile, 160 x 120 cm

Fenx quant à lui présente un travail plus graphique, qui démontre que l’univers du Graf s’immisce de plus en plus dans l’univers de l’art contemporain sans renier ses origines.

Fenx, Sans titre, peinture aérosol sur toile, 180 x 120 cm

Les mises à prix débuteront à 500 euros et monteront au gré des enchères. Comme toujours pour les ventes caritatives, il n ‘y a pas de prix de réserve, ce qui laisse la place aux amateurs. En tout cas voici une vente originale, soutenue par un concept fort (le musée en plein air), et en plus c’est pour aider les enfants. Quand le monde de l’art devient moral, ce n’est pas forcément au détriment de la qualité.

« Vente Tag et Graffiti »

Chez Arcurial

Hotel Marcel Dassault

7 Rond point des Champs-Elysées 75008 Paris

Mercredi 17 novembre à 20h

à lire aussi :

Les graffeuses de la Villette

- Kashink bas les masques

Mots-clefs :, ,

Réagissez