Dane Lovett chez Colette

Dane Lovett est un artiste australien qui revisite les éléments de notre culture populaire, en reprenant les figures des icônes du monde de la musique et du cinéma.

Dane Lovett propose une relecture de nos références, avec un œil désabusé. Les figures font référence à l’identité visuelle du XXe siècle. Sur des fonds neutres aux couleurs passées,  de cassettes VHS apparaissent les titres de films qui ont marqué les générations des moins de trente ans.

Ses toiles sont des natures mortes qui réutilisent les codes de l’art classique, avec des compositions autour des objets et des œuvres du XXe siècle. Les végétaux qui semblent pousser sur les vestiges de notre civilisation, ancrent ces références dans un monde intemporel.

On se surprend à contempler ces vestiges qui ont quitté notre quotidien. On se remémore avec nostalgie ces soirées passées à confectionner des compilations enregistrées à la radio ou à découper le programme TV pour le glisser dans la jaquette d’une VHS.

Quel devenir pour les supports de notre culture? Les CD deviendront-ils des sous bocks?  Les films de Jarmush, les albums de Nirvana vont ils devenir des œuvres historiques sur lesquelles on s’appuiera pour comprendre l’humanité au crépuscule du deuxième millénaire?

Dan Lovett

Si Dane Lovett ne propose pas de réponse, il évoque avec un certain brio la question de notre héritage culturel et de la mémoire affective qui lui est liée.

Dan Lovett

Colette est un endroit qui mélange le commercial et l’artistique. Toute la pertinence de cette exposition est de donner un éclairage savoureux sur tous ces articles de mode, qui ne manqueront pas de disparaître un jour.

Dane Lovett

Chez Colette jusqu’au 4 juin

213 Rue Saint-Honoré
75001 Paris

Mots-clefs :, , ,

Réagissez