Invader 1000e!

Invader, le célèbre artiste parisien qui parsème les villes de mosaïques à l’effigie du jeu vidéo éponyme, vient de réaliser sa 1000e œuvre. Focus. par JCA

Voici 15 ans qu’Invader se plaît à poser ces petites bombes graphiques, sur les murs des villes et de Paris en particulier. Qui n’a jamais découvert sous une fenêtre ou au détour d’une rue ces petits carrés de couleurs, qui semblent nous dire que nous ne sommes pas seuls et qu’un autre monde existe.

Invader 1000

Aujourd’hui l’invasion est consacrée par l’exposition « 1000″ à la Générale et à la Galerie Le Feuvre. Pour cette occasion, l’artiste, qui  a pris l’identité de ses personnages, présente sa 1000e création. Y sera également présenté son travail avec le mouvement qu’il a appelé « Rubkicubisme« . Comme son nom l’indique il s’agit d’une déclinaison du célèbre casse tête. Il l’utilise comme matière première pour créer des tableaux objets en 3 dimensions, prolongeant ainsi son travail sur le pixel entamé il y a 15 ans.

 

« J’ai créé mon identité dans la rue mais j’ai toujours eu aussi un pied dans l’art institutionnel. Dans les deux cas, l’idée est de surprendre le public »

 

A l’instar de Banksy, Invader aime les interventions spectaculaires. Le Louvre en 1998 ou en à Hollywood lui ont valu quelques remontrances de la part des autorités. Pour l’heure c’est un travail plus institutionnel qui vous attend.

Pour admirer les expériences d’Invader, rendez vous la Galerie Le Feuvre, 164 rue du Faubourg St honoré, et à La Générale, 14 Avenue Parmentier à Paris. Vous avez jusqu’au 2 juillet.

Mots-clefs :, ,

Réagissez