Raul Illarramendi: prix Jean Chevalier 2011

C’est hier que le prix Jean Chevalier 2011 a été remis. Une récompense en hommage à ce peintre lyonnais élève de Gleizes qui consacra sa vie à la peinturePar JCA

Crée en 2007 et décerné tous les 2 ans, Le prix Jean Chevalier s’adresse à un peintre de moins de 30 ans vivant ou ayant fait ses études dans une école d’art de la Région Rhône-Alpes ou dans les régions contiguës (PACA, Languedoc-Roussillon, Auvergne, Bourgogne, Franche-Comté, ainsi que la Suisse Romande et le Val d’Aoste).

Prix jean chevalier

Justine Xavier-Cochelin

 

Sa dotation est plutôt intéressante, notamment grâce au partenariat de la Galerie Olivier Houg. En plus des 5000 euros remis par l’association des amis de Jean Chevalier, le lauréat se voit offrir une résidence dans un atelier-logement de Moly-Sabata (crée par Albert Gleizes) pendant deux mois, ainsi qu’une exposition qui se tiendra en mai juin 2012.

 

prix jean chevalier

Les toiles de Leslie Amine au premier plan

Cette année, c’est donc Raul Illarramendi qui l’a emporté parmi les 7 finalistes choisis par le jury: Leslie Amine, Grégory Camilleri, Chistine Irobaleiva, Anne Renaud, Lise Roussel et Justine Xavier-Cochelin.

 

Raul Illarramendi

Raul Illarramendi

Raul Illarramendi

Raul Illarramendi

 

La peinture de Raul Illarramendi est une empreinte où le dessin se révèle peu à peu. C’est un jeu de couleurs où chaque forme est dessinée avec minutie avec un fond qui ne cesse d’apparaître de de disparaitre. Ces « traces » il en prend l’idée sur les carrosseries sales des camions de marché, où les empreintes effacent la crasse en créant des formes témoignant de la vie. C’est un travail extrêmement abouti et rigoureux qui a été récompensé hier.

Parmi les autres artistes présents, les peintures de Justine Xavier-Cochelin nous ont interpellé. Des toiles où les techniques se côtoient, où les coulures jouxtent les aplats. Ces sujets, elle les choisit en cherchant sur des photos de blog familiaux, guettant la composition adéquat. Ici encore la démarche est appuyée et pertinente, avec un dialogue inter-médiums, entre la photographie, les arts numériques et la peinture.

 

Justine Xavier-Cochelin

Justine Xavier-Cochelin

 

Citons encore Christine Irobalieva, a l’univers coloré et oppressant, et Lise Roussel avec un travail sur papier dont nous reparlerons bientôt (voir notre rencontre ICI).

 

Christine Irobalieva

Christine Irobalieva

 

Lise Roussel

Lise Roussel

Tous ces artistes sont exposés jusqu’au 29 octobre dans l’espace de la Galerie Verney Carron attenant à la Galerie Olivier Houg.

Exposition du prix Jean Chevalier du 27 au 29 octobre 2011 à la Galerie Houg

Mots-clefs :, , , , ,

4 réactions sur “Raul Illarramendi: prix Jean Chevalier 2011”

  1. Ybd dit :

    Raul Illaramendi fait-il maintenant de la peinture ? C’est ce que vous semblez dire dans votre article. Il me semblait qu’il faisait du dessin.

    • JCA dit :

      Exact, les travaux présentés dans le cadre du prix Jean Chevalier étaient des peintures ( huile sur toile de mémoire) au rendu extrêmement lisse, qui ne ne permettait pas de distinguer le dessin de la couleur. Un travail rigoureux et cohérent qui a séduit le jury à juste titre.

  2. Dazord dit :

    J’ai apprécié votre article sur le prix Jean Chevalier que je préside. Je regrette que vous n’ayez pas accordé à Anne Renaud la place qu’elle mérite. Le jury a longtemps balancé ENTRE Le lauréat et Anne Renaud, ces deux candidats s’étant rapidement détaché s du lot des Finalistes.
    Pierre Dazord
    Président du Prix Jean Chevalier

    • JCA dit :

      Je vous remercie pour votre commentaire. Notre but était de mettre avant tout en valeur Raul Ullarramendi qui avait finalement recueilli les suffrages du jury. Nous avons ensuite fait une sélection subjective des autres candidats qui nous avait marqué. Quant à Anne Renaud nous essaierons de suivre son actualité future, au même titre que les jeunes artistes que vous avez brillamment mis en valeur à travers le prix Jean Chevalier.

Réagissez