Invader champion de la E-réputation

La notoriété d’un artiste ne se mesure plus seulement aux nombre d’expositions où aux montants des ventes qu’il réalise, désormais il y a aussi la présence et la médiatisation sur internet et les réseaux sociauxPar JCA

A l’initiative du blog Déliredelart, la journaliste et critique d’art Alexia Guggémos, a cherché à mesurer la notoriété des artistes sur la toile. L’enquête a été menée d »avril à septembre 2011, grâce notamment à la participation du cabinet d’audit Zen Réputation. en partenariat avec l’agence Smiling People, les systèmes de veille E-réputation de Zen Réputation ont analysé la présence internet de 100 artistes contemporains vivant en France.

JR street art

JR et ses oeuvres monumentales et éphémères

La visibilité d’un artiste se fait bien sur en fonction de son actualité, au gré de ses expositions et des ventes de ses œuvres, mais cet outil permet aussi de quantifier « le buzz » fait autour de leurs personnalités, et des discussions dont ils sont à l’origine. Le prix de l’E-réputation fournit aussi un instrument de mesure de la notoriété des artistes français par rapport aux artistes internationaux.

Le grand prix de l’E-réputation récompense l’artiste le plus populaire du net, l’artiste 2.0 le plus présent sur les réseaux sociaux et le baromètre international de l’E-réputation.

Jeff Koons

Jeff koons

Au niveau international le tiercé gagnant est composé de Damien Hirst, Jasper Johns et Jeff Koons. On apprend également que les trois plasticiens français les plus populaires sur les réseaux sociaux sont Sophie Calle, JR et Pierre Soulages. Invader n’arrive alors qu’en 27e position. En france le trio de tête est composé de Space Invader, Marc Desgrandchamps et JR.

Pierre soulage

Pierre Soulage et sa peinture noire

Quant à la présence sur les réseaux sociaux c’est Sophie Calle, JR, Pierre Soulages qui trustent le podium.

Ce que l’on peut retenir, c’est que toutes les générations d’artistes sont représentées et que le nombre d’exposition n’est pas le critère principal, comme le confirme Invader « seul 10% de mon travail termine en galerie, et 90% sont destinés à la rue. Comme dans la vie courante, Internet va prendre une place de plus en plus importante et incontournable dans la vie des artistes. Et les classements devront s’y adapter ». Enfin, en filigrane se dessine le rôle prépondérant des galeries françaises dans la promotion des artistes.

Invader street art

Les Pixels selon Invader

Le prix de l’E-réputation pourrait se révéler comme un outil prépondérant dans l’appréciation d’un artiste et pourrait à l’avenir influencer sa côte. Quand le virtuel influence le réel.

Retrouvez toutes les informations sur le Prix de l’E-réputation en suivant ce lien.

 

Mots-clefs :, , , ,

Réagissez