Lili Reynaud Dewar au Magasin, « This is her place »

Encore une fois le centre d’art contemporain le Magasin nous propose une exposition détonante. Lili Reynaud Dewar investit les lieux dans tous les sens du terme avec l’exposition Ceci est ma maison/ This is my place - Par Elia

On traverse des salles comme on visite une maison.  On se promène au milieu d’images, d’installations, d’objets diverses mélangés à des performances, des films. Le tout est accompagné de multiples bandes sonores. Il est nécessaire de prendre son temps, les univers sont nombreux, les influences multiples et aucun texte ni vidéo n’est à négliger.

Lili Reynaud Dewar

Four Walls Speaking of Revolt, Media and Beauty

Lili Reynaud Dewar part d’un essai publié dans sa propre revue Petunia, dans lequel elle développe l’idée qu’une femme ne peut s’épanouir dans son rôle d’artiste, si elle se contraint à la propriété immobilière et tout ce qui l’accompagne.  Elle complète avec l’idée que les espaces d’expositions sont une sorte de logement temporaire que l’artiste s’approprie. Ici la contrainte de maintenance et les contraintes financières n’existent plus, le temps est dédié à la recherche et au développement artistique. Une exposition extravagante et pointue dans laquelle l’artiste s’expose.

Lili Reynaud Dewar

Inacurrencies

Notre espace de vie est un espace personnel, un cocon où l’on pense, se pause. Un espace où l’on entrepose et stocke ce qui nous construit ( bibelots, photos, souvenirs…etc). À travers cette visite, ce n’est pas le « qui je suis » qui est réellement mis en avant, mais plutôt ce que sa vie lui a permis de voir, de se demander, d’approfondir, de construire, de défendre et donc de nous apporter aujourd’hui et demain. Aux antipodes de l’égocentrisme parfois (et trop souvent) attribué aux artistes, Lili Reynaud Dewar se montre et se dévoile comme la somme et le produit de notions, et d’expériences. On entend à travers chaque pièce « regardez, écoutez, c’est eux qui ont fait ce que je suis« .

Lili Reynaud Dewar

LOVE = UFO / Abacost

La première pièce donne le ton. Une affiche de l’exposition où l’on associe à l’artiste des personnalités tel Jean Genet ou Michael Graves. Les multiples influences dont joue l’artiste se mêlent pour exprimer de nouvelles choses avec une prédominance des cultures noires, du tissu africain à la tradition des « Blackface » en passant par le jazzman Sun Ra.

Lili Reynaud Dewar

vue de l'exposition

L’expérience est dense. Les références sont complexes, multiples et croisées. La visite est d’autant plus folle.  Gardez bien les yeux ouverts! N’oubliez pas que vous êtes au Magasin. Toujours accueilli aux petits soins, les médiatrices sont présentes pour répondre à vos questions et bien plus.

Lili Reynaud Dewar

In Every Room There Is The Ghost of Sex

Informations :

Le Magasin

Jusqu’au 29 Avril 2012

Du mardi au dimanche de 14h à 19h

Visite commentées tous les samedis à 16h et tous les dimanches et jours fériés à 14h30 et 16h

04 76 21 95 84

contact : info@magasin-cnac.org

 

Mots-clefs :,

Réagissez