Robert Indiana au coeur de la tourmente

Le sculpteur américain Robert Indiana est au cœur d’un polémique impliquant des œuvres vendues dont il ne serait pas l’auteur. Un marchand monégasque vient de porter plainte. - Par JCA

Robert Indiana, 83 ans, connu pour ses sculptures géantes du mot « LOVE », se serait sans doute bien passé d’une telle publicité. Un marchand monégasque, Joao Tovar, vient de porter plainte devant la cour supérieure de justice de Rockland, dans l’état du Maine aux États-Unis. Pas très « Love » comme action.

L’accusation porte sur l’effondrement de la côte de certaines de ses œuvres. Un effondrement dû à la contestation de leur authenticité par l’artiste même, par une lettre adressée en 2009 à un marchand américain. 10 sculptures seraient concernées par cette dénonciation, dont celles acquises en 2008 par Joao Tovar.

Robert Indiana

Love

Ces dix œuvres arborant le mot « PREM », « Amour » en langue Hindi, auraient été acquise auprès d’un ancien collaborateur de l’artiste, John Gilbert, qui aurait assuré qu’Indiana était l’auteur. Il en avait pour preuve un certificat portant la signature d’Indiana, avec la mention « pour Tovar ». Or l’artiste américain déclare que si cette signature était bien authentique, il ne s’agissait que d’une simple dédicace et non d’un certificat d’authenticité pour les oeuvres acquises.

Robert Indiana love

Robert Indiana

Le juge saisi de l’affaire, a donc considéré le 24 avril dernier, que l’accord signé en 2007 entre Indiana et John Gilbert, portait sur la reproduction de sculpture du mot « PREM » écrit en alphabet Sanskrit, et non en alphabet latin. Par la suite, Gilbert aurait tenté de forcer Indiana a apposer sa signature sur ces dernières afin de les vendre au plus offrant.

Joao Tovar qui a acquis ces œuvres pour la modique somme de 481.625 $, doit se dire qu’il a mis les mains dans une drôle d’affaire et qu’il sera bien compliqué de récupérer sa mise. D’autant plus que Robert Indiana a déclaré au cours de l’instance, que ces œuvres « ressemblaient à des réfrigérateurs…« 

Mots-clefs :, , ,

Réagissez