2 ans de prison pour avoir signé un Rothko !

Vladimir Umanets a été condamné à deux ans de prison pour avoir apposé sa signature sur une toile de Marc Rothko « Black on Marron » le 7 octobre dernier à la Tate Modern. Acte artistique ou vandalisme? - Par JCA

Vladimir Umanets a donc été reconnu coupable de vandalisme avec préméditation par les juges anglais. Ces derniers n’ont pas voulu entendre les arguments de cet artiste qui avait inscrit au feutre la mention « Vladimir Umanets. 12 a potential piece of yellowism« . L’action avait donc pour but de promouvoir le mouvement du Yellowism crée par Umanets. Un mouvement qui se définit selon lui, « ni comme art, ni comme non-art« . Le juge de Londres a tranché pour le non-art le plus total et estimé qu’il était inacceptable de promouvoir un mouvement en dégradant une œuvre. Précisons que Vladimir Umanets est l’anagramme de « I’m true vandalism« .

Rothko Black on Maroon 1958

Marc Rothko, Black on Maroon, 1958

Il faut dire que la trace de feutre sur la toile va laisser un souvenir amer aux assureurs et aux restaurateurs. La Toile de Rothko estimée à environ de 11 millions d’euros va devoir faire l’objet d’une restauration de près de 2 ans et estimée à 250 000 euros! La difficulté majeure provient de la peinture de Rothko faite de multiple couches de couleurs et d’aplats, qui est extrêmement difficile à reproduire. De plus l’encre utilisée semble être particulièrement difficile à traiter.

 

 

rothko Yellowism

Un signature à 250 000 euros!

Les dégradations d’œuvres via l’excuse de l’expression artistique ne sont pas nouvelles. On se rappellera de l’artiste italien Pinoncelli qui avait uriné puis détruit un urinoir de Duchamp, ou encore de cette artiste française qui avait embrassé une toile de Cy Twombly, laissant une belle marque vermillon. Dans tous les cas ces actionnistes ont été condamné.

Mots-clefs :, , ,

Réagissez